DAVROMANIAK
Le site de Cyril "Davromaniak" Lavier, sysadmin ascendant geek
I only drink Absinthe.... oh Carlsberg, perfect!

vendredi 16 août 2013

Utiliser xz avec logrotate

Bonjour.

XZ est un format de compression que j'apprécie fortement, notamment pour ses bons résultats sur la compression de fichiers texte. Et depuis pas mal de temps, je voulais l'utiliser avec logrotate.

Chose faite avec la configuration suivante (que j'ai mis dans le fichier /etc/logrotate.conf pour qu'elle soit utilisée pour tous les logs) :

compresscmd /usr/bin/xz
compressext .xz
uncompresscmd /usr/bin/unxz

L'option de compression par défaut est "-9" qui fonctionne aussi avec xz, donc pas besoin de la modifier.

Dans mon cas, logrotate ne traite que les fichiers de logs présents dans /var/log, donc ce petit find m'a servi à décompresser les fichiers GZIP et les recompresser au format XZ :

find /var/log -name "*.gz" | while read filename; do gunzip $filename && xz -vz9 ${filename%.gz}; done

Sous Debian, les outils qui gèrent les formats XZ (notamment xz et unxz utilisés ici) sont dispos dans le paquet xz-utils.

++

vendredi 24 février 2012

Mon pbuilderrc utilisant qemu-debootstrap

Bonjour à tous.

Comme vous le savez déjà, je passe beaucoup de temps sur tout ce qui est packaging Debian, tant sur le côté pratique que théorique de la chose.

Récemment, je suis devenu mainteneur Debian des paquets audacious et audacious-plugins. Et d'ici quelques semaines, je deviendrai co-mainteneur du paquet nginx sous debian.

En dehors de ça, j'essaye d'améliorer le travail en équipe au niveau du packaging nginx en fixant des objectifs à atteindre pour la prochaine freeze, et en essayant d'impliquer tous les co-mainteneurs dès qu'une décision importante doit être prise (upload d'une nouvelle version, ajout/suppression d'un module, etc...). Ce qui porte pas mal ses fruits, et on commence à bien travailler en équipe.

Mais sans environnement de compilation, le packaging Debian serait similaire au fait de jouer à la roulette russe avec une Gatling.

Pourquoi ?.

La raison est simple.

Avant d'uploader un paquet source dans Debian, il vaut mieux tester sa compilation dans un environnement le plus vierge possible, afin d'être certain des dépendances de compilation (les fameuses build-dep) et des dépendances binaires. Compiler un paquet en local ne garantit aucunement la bonne compilation d'un paquet, car comme tout utilisateur, on a déjà des paquets installés sur la machine, dont certains sont des dépendances de compilation, ce qui peut fausser l'appréciation de la justesse du paquet.

Pour avoir un environnement vierge, il existe plusieurs méthodes, dont voici une liste :

  • Des machines virtuelles qu'on réinstalle à chaque compile (méthode pour les gens patients et qui ont surtout beaucoup de temps libre).
  • La même chose, avec des machines physiques (fonctionnement sponsorisé par EDF, vu la conso électrique que ça doit engendrer, et pratique en hiver, ça permet de couper le chauffage).
  • Trouver un stagiaire, qui s'occupera des réinstall pendant que vous bossez sur les paquets sources (relativement cher, et peut engendrer une consommation excessive d'anti dépresseurs en tout genre de la part du stagiaire).
  • Faire des chroots à la main, à coup de debootstrap (on s'approche d'une solution pérènne, mais on doit recréer les chroots à chaque compile, pas pratique).
  • Utiliser des outils fournis par Debian, qui créent des chroots vierges (compressés dans des TGZ) et les décompressent afin de les utilisent pour lancer les compilation (ce que fait parfaitement pbuilder avec son pote debootstrap).

Comme vous avez dû le deviner, je vais parler de l'outil pbuilder.

Pbuilder peut se configurer à l'aide d'un fichier nommé pbuilderrc, souvent placé dans $HOME/.pbuilderrc, qui est un script bash, que pbuilder lit et exécute avant de commencer à travailler selon les actions qu'on lui ordonne.

Comme déjà expliqué dans les billets La machine ultime pour compiler ses paquets debian et Pbuilder et tmpfs peuvent être bons amis, le fichier .pbuilderrc permet de configurer tous les aspects de la création et de l'utilisation de ces chroots.

À force de travailler pour personaliser ma configuration, j'en suis arrivé à écrire un pbuilderrc assez complet, qui peut gérer plusieurs aspects de l'utilisation des pbuilders, y compris l'utilisation de qemu-debootstrap, qui est un debootstrap plus évolué, qui peut utiliser qemu afin de virtualiser l'architecture matérielle du chroot. On peut donc compiler du arm sur une machine i386 ou amd64 sans avoir besoin de passer par la création d'un environnement de cross-compilation.

Avant d'utiliser ce pbuilderrc, il faut donc posséder qemu-debootstrap, compris dans le paquet "qemu-user-static". Ce paquet est dispo dans le dépôt squeeze-backports, wheezy et sid pour debian et à partir de Natty pour Ubuntu.

Il est aussi fortement recommandé d'avoir lu le billet La machine ultime pour compiler ses paquets debian avant de l'utiliser, afin d'avoir toutes les dépendances nécessaires pour utiliser pbuilder avec une telle configuration.

Le pbuilderrc est disponible sur mon dépôt GIT "scriptomaniak", disponible sur github.

Il est à placer dans le dossier /root/, sous le nom .pbuilderrc

N'hésitez pas à faire des remarques et à me proposer des patchs/pull requests si vous voulez l'améliorer.

Bonne lecture et merci :).

lundi 23 novembre 2009

Ubuntu Party Karmic Koala parisienne le 28 et 29 novembre

Le retour de la 4K Team

Lire la suite...

mardi 1 septembre 2009

Arora 0.9 sous Ubuntu 8.04 LTS

Avertissement : Ce billet utilise des paquets qui ne sont pas officiels, et qui peuvent s'avérer dangereux pour votre système.

Bonjour.

Dès que la version 0.9 du navigateur web arora est sorti, je me suis rué dessus.

Sauf que, déception, la compilation échoue sous Ubuntu 8.04.

Il nous affiche cette erreur :

browserapplication.cpp:585: erreur: «ZoomTextOnly» is not a member of «QWebSettings»
make[1]: *** [browserapplication.o] Erreur 1

Il s'avère qu'arora 0.9 a besoin de QT 4.5 pour fonctionner, et que la version disponible sous Hardy est la 4.4 (backports).

Pour avoir QT 4.5, il faut soit compiler le bestiaud, soit utiliser un PPA.

On va passer par un PPA, ce sera plus simple.

  • Ajoutez la clé du mainteneur : sudo apt-key adv --keyserver keyserver.ubuntu.com --recv-keys C13C0F66
  • Ajoutez les lignes suivantes à votre fichier /etc/apt/sources.list : "deb http://ppa.launchpad.net/benlau/hardy-backport-qt/ubuntu hardy main" et "deb-src http://ppa.launchpad.net/benlau/hardy-backport-qt/ubuntu hardy main"
  • Raffraichissez la base des paquets : sudo apt-get update
  • Et mettez à jour les paquets qui vont bien : sudo apt-get upgrade

Si la mise à jour des paquets ne fonctionne pas, mettez à jour manuellement les paquets, avec "sudo apt-get install nomdupaquet"

Voila, vous avez QT 4.5 d'installé, :).

Maintenant, la compilation de arora peut reprendre :

  • wget http://arora.googlecode.com/files/arora-0.9.0.tar.gz
  • tar zxvf arora-0.9.0.tar.gz
  • cd arora-0.9.0
  • qmake
  • make
  • sudo make install

Voila, vous avez la dernière version d'arora installée, n'est-ce pas magnifique ?

@+

jeudi 25 juin 2009

Au cœur de l'Ubuntu Party

Ci dessous, voici un article proposé par un membre du staff, à savoir Kinouchou

Lire la suite...

Cocorico !!! Archos sort un netbook sous Ubuntu

Archos, société française connue depuis quelques années pour ses lecteurs multimédia a sortie un netbook sous votre distribution préférée.

C'est le Archos 10 UBUNTU

Voici les caractéristiques de la bête :

  • Disque dur 500 Go
  • Ecran 10.2'' WXGA (rétroéclairage LED)
  • Processeur Intel® ATOM™ N270 1.6GHz
  • 2 Go DDR2
  • WiFi - lecteur de cartes mémoire (SD/MMC/MS/MS PRO) - caméra 1.3MP - 2 haut-parleurs stéréo - microphone
  • Système d'exploitation : UBUNTU 8.04 LTS
  • Batterie longue durée : autonomie étendue jusqu'à 7 heures (6 cellules)

Tout ça, pour le prix de 399,98 €, ce qui est dans la plage des prix des netbooks concurrents.

D'un coup, je commence à regretter d'avoir acheté le Samsung NC10 il y a quelques mois.

Vous pouvez même l'acheter directement chez Archos.

@+

mardi 19 mai 2009

Après The A-Team

Voici la 4K-Team, :)

Lire la suite...

vendredi 1 mai 2009

Ubuntu-Party le weekend du 16 et 17 Mai

En effet, dans deux semaines, le carrefour numérique de la Villette accueillera pour la 6ème fois une ubuntu-party.

Comme à chaque édition, les nouveautés côtoieront les classiques.

Vous retrouverez, comme d'habitude, des conférences, un espace de démonstration, avec une dizaine de PCs sous Jaunty, un atelier pour l'Install Party, une salle de cours.

Les nouveautés, ce sont le fait qu'il y aura une nocturne le samedi soir (avec des animations spéciales), un nouveau cours, un nouvel espace fourni par la Villette et un nouveau concept, les "conférences éclair".

On va commencer par le programme des conférences, qui saura satisfaire les débutants comme les initiés.

Les conférences :

Samedi :

  • 11h : Présentation d'Ubuntu, par Frédéric Mandé
  • 12h : Qu'est-ce qu'une distribution GNU/Linux ?, par Michael Fernandes
  • 13h : Travaux audio et vidéo sous Ubuntu, par Laurent Bellegarde
  • 14h : Le projet Mozilla, par Pascal Chevrel
  • 15h : HADOPI - La Quadrature du Net, par Jérémie Zimmerman

Nocturne du Samedi

  • 20h : Table ronde : développement durable et informatique

Dimanche

  • 11h : Présentation d'Ubuntu, par Frédéric Mandé
  • 12h : La communauté ubuntu-fr, par Didier Roche
  • 13h : Les jeux sous Ubuntu, par Pierre Sudron
  • 14h : l'environnement graphique GNOME, par Michael Scherer
  • 15h : Logiciels Libres - informatique et Libertés ?, par Lionel Allorge
  • 16h : Les formats ouverts, par Thierry Stoehr

Conférences éclair du Dimanche

  • 17h00 : Contribuer à Ubuntu, par Nicolas Barcet
  • 17h15 : Le projet FON, par Anthony Aubry
  • 17h30 : Le projet Debian, par Gonéri Le Bouder
  • 17h45 : Virtualisation avec KVM, par Nicolas Barcet

Les cours :

Comme la dernière fois, nous occuperons la salle ronde, composée de 16 Postes. Les acteurs n'ont presque pas changés, Frédéric "Quesh" Mandé, Aurélien Couderc et moi même seront fidèles au poste, alors que Olivier "Olive" Fraysse et Christophe "Huats" Sauthier nous réjoignent afin de rendre le programme des cours encore plus complet.

Il n'y a pas beaucoup de place par session, les inscriptions se feront donc sur cette page à partir du 8 Mai.

Samedi et dimanche

  • 12h : Initiation à la ligne de commande, par Cyril "Davromaniak" Lavier et Aurélien "Coucouf" Couderc (durée : 2h)
  • 14h : Prise en main du bureau Ubuntu, par Frédéric "Quesh" Mandé (durée : 1h)
  • 15h : Aller plus loin avec Ubuntu, par Olivier "Olive" Fraysse et Christophe "Huats" Sauthier (durée : 1h)
  • 16h : Prise en main du bureau Ubuntu, par Frédéric "Quesh" Mandé (durée : 1h)

Nocturne du Samedi

  • 20h : Personnaliser Ubuntu (durée : 1h)

Ubuntu Bug Jam :

Comme lors de la dernière édition, les bugs seront chassés durant une Ubuntu Bug Jam.
Plusieurs personnes se réunissent autour de contributeurs expérimentés, pour tous ensemble, chasser/trier des bugs. Vous voulez contribuer à Ubuntu ? Pas besoin d'être développeur ! Venez participer et apprendre le triage de bug dans une athmosphère conviviale (amener son portable permettra d'être également acteur).
Une initiation aura lieu le samedi à 13h en salle EF5.
Rendez-vous le samedi de 13h00 à 18h00 en salle EF5.

Démonstrations :

Samedi :

  • 11h et 14h : Démo Audio/Vidéo par LPROD
  • 12h et 15h : Démo Jeux
  • 13h et 16h : Démo Éducation

Nocturne du samedi :

  • 20h : Démo Gadgets/Insolites
  • 21h : Démo Jeux

Dimanche :

  • 11h et 14h : Démo Audio/Vidéo par LPROD
  • 12h et 15h : Démo Jeux
  • 13h et 16h : Démo Éducation

Tombola :

Il y a aussi une tombola, avec des lots offerts notamment par Linutop, Eyrolles et plein d'autres.

  • Le tirage du samedi aura lieu dans la classe numérique à 17h
  • Le tirage du dimanche aura lieu dans la classe numérique à 18h

En fil rouge sur les deux jours :

Les conférenciers seront interviewés à chaque fin de conférence par oxyradio. Vous pouvez participer en suivant les conférences en direct (audio et vidéo) et intervenir en direct par telephone ou via irc..

Évènements de la nocturne du Samedi :

  • Jeux en réseau : notre équipe vous accompagne dans la découverte des jeux vidéos sous Ubuntu. À cette occasion, vous êtes invités à venir découvrir les jeux en réseau libre.

Plus d'informations sont disponibles sur le site web : http://www.ubuntu-party.org

N'hésitez pas à parler de cette ubuntu party autour de vous. Il y a même des boutons que vous pouvez ajouter à vos sites.

Besoin de volontaires :

En passant, nous avons besoin de bras, un recrutement de volontaires est en cours par l'intermédiaire du site web.

Un grand merci aux associations suivantes :

Un grand merci aux entreprises suivantes :

@+

jeudi 25 décembre 2008

GMPC et ses plugins + last.fm

Sous le bouquetin intrépide

Lire la suite...

lundi 1 décembre 2008

Merci

C'est par ce titre simple et symbolique que se nomme le billet concernant la dernière ubuntu-party

Lire la suite...

- page 1 de 5