En effet, cette chanson est triste, vu qu'elle parle d'une situation familiale désastreuse, et de l'envie de l'enfant de se venger envers son père, en espérant sa mort, donc, de vouloir le dézinguer.

Mais les paroles peuvent porter à sourire, notament par le fait qu'elles soient crues, et légèrement teintées d'ironie.

Les Cowboys Fringants, c'est un groupe originaire du Québec, donc ne soyez pas étonnés de certains termes utilisés.

J'ai vu le jour sans faire exprès
Y'a environ vingt ans de d'ça
Ma mère me trouvait laid
Mon père, lui, était jamais là

J'ai eu une enfance heureuse
Entre les bouteilles de whisky
Et les valiums si précieuses
Achetées à rabais dans' pharmacies

J'avais pas beaucoup d'amis
J'déménageais trop souvent
J'ai grandi sans faire de bruit
Pour pas emmerder mes parents

Mon père était un homme fier
Y voulait pas que ma mère soit forte
Pour qu'ça marche à sa manière
Y'a passait au travers d'la porte

J'ai rêvé plus d'une fois d'être fort
D'être grand comme une maison
Pour le lever d'un seul bras
L'brisant en deux su'a table du salon

Ma mère vivait ça tranquillement
En faisant semblant de l'aimer
Angoissée tout en sachant
Qu'y allait revenir pour son péché

Elle fermait les yeux doucement
Pendant qu'y'a prenait par les cheveux
Y'a faisait mettre à genoux devant le divan
Pour assouvir ses instincts vicieux

Mercredi soir après le hockey
J'va attendre mon père chez l'vieux Dugas
Quand y va prendre la ruelle Laurier
Va m'arranger pour qu'y en sorte pas.

Voila, @+